Homélies du mois d’Avril et du mois de Mai2023

Solennité de la Pentecôte année A

Chers amis,
Je vous envoie l’homélie donnée pour la Solennité de Pentecôte : vous la
trouverez ci-dessous et en pièce jointe (sous deux formats).
Je me permets d’y ajouter le texte de l’enseignement donné à plusieurs voix
hier, à Périgueux, dans le cadre du rassemblement diocésain que nous
sommes plusieurs à avoir vécu !
Je rends grâce au Seigneur pour ce qu’il nous a justement permis de vivre et
de partager au cours de cette journée du 27 mai à Périgueux. Je lui rends
grâce pour celles et ceux qui, l’après midi, ont été confirmés ! Je garde
précieusement en mémoire ces moments de grâce qui m’ont permis de
contempler la beauté de l’Eglise, de cette famille dont nous sommes membres
! Je pense en particulier au partage de la Parole : des personnes différentes
se sont retrouvées autour d’une même table pour se mettre ensemble à
l’écoute de la Parole de Dieu et partager les fruits de cette Parole ! Qu’elle est
belle l’Eglise quand la Parole de Dieu accueillie, méditée et partagée, nous
rend capables de nous parler les uns aux autres, avec le désir de nous
enrichir de nos différences ! C’est là l’œuvre de l’Esprit Saint !
Je rends grâce aussi pour Andréa, Teresa, Jade et Lily qui ont fait leur
profession de foi ce matin et je rends grâce au Seigneur pour cette belle
assemblée priante! Merci au Seigneur pour les personnes qui ont
accompagné ces jeunes : Josian, Marie, Véro !
En vous redisant ma proximité dans l’amitié fraternelle, je vous assure de ma
prière. En communion, Thierry N

———————————————————————————-

PSAUME : (Ps 103 (104), 1-2a, 24.35c, 27-28 , 29bc-30)

————————————————————————————-

EVANGILE : « De même que le père vous a envoyé, moi aussi je vous envoie: recevez l’Esprit Saint))

———————————————————————————

HOMELIE PENTECOTE

—————————————————————————–

Enseignement

Dimanche, « Père, glorifie ton Fils » (Jn 17, 1b-11a)— Année A

Chers amis,
Je vous envoie l’homélie donnée pour ce 7ème dimanche de Pâques : vous la
trouverez ci-dessous et en pièce jointe (sous deux formats). Une précision :
la partie entre crochets et en italique a été ajoutée en raison du Baptême
que j’ai célébré au cours de la Messe ce matin à St Agnan.
Je rends grâce à Dieu pour celle qui a été baptisée, pour Océane, et je la
confie à votre prière pour qu’avec l’aide de ses parents et de tous les
membres de la grande famille de Dieu, elle puisse grandir et vivre en enfant
de Dieu !
Que vous puissiez y participer ou pas, je vous invite à prier pour le
rassemblement diocésain que nous vivrons samedi prochain à Périgueux
avec, à 15 heures, la Messe à la cathédrale au cours de laquelle plus de 62
personnes, adultes pour la plupart, recevront le sacrement de la confirmation.
Je vous remets en pièce jointe le programme de ce rassemblement qui, par le
don de l’Esprit Saint, sera, j’en suis sûr, un temps de grâce pour l’Eglise qui
est en Périgord. En tout cas, je peux attester que tout est fait pour qu’il se
déroule dans les meilleures conditions, grâce à l’investissement généreux des
membres de l’équipe de préparation et des personnes mobilisées pour
l’organisation ! Que Dieu soit béni !
Je vous redis ma proximité dans l’amitié fraternelle et la prière. En
communion, Thierry N

————————————————————————————–

PSAUME ; (Ps 26 (27), 1, 4, 7-8)

—————————————————————————

EVANGILE : « Père, glorifie ton Fils » (Jn 17, 1b-11a)

————————————————————————————————-

HOMELIE ;

——————————————————————————————————–

PENTECOTE DIOCESAINE 2023

Solennité Ascension – année A

Prière au Saint-Esprit du cardinal Mercier
“Ô Esprit-Saint, âme de mon âme, je vous adore ! Éclairez-moi, guidez-moi, fortifiez-moi, consolez-moi. Dites-moi ce que je dois faire, donnez-moi
vos ordres. Je vous promets de me soumettre à tout ce que vous désirez de
moi et d’accepter tout ce que Vous permettrez qu’il m’arrive. Faites-moi
seulement connaître votre volonté. Amen.

—————————————————————————————————–

Chers amis,
Je vous envoie l’homélie donnée pour la Solennité de l’Ascension du Seigneur
: vous la trouverez ci-dessous et en pièce jointe (sous deux formats).
En vous souhaitant une belle ascension dans cet amour dont le Seigneur vous
a comblés, je vous redis ma proximité dans l’amitié et la prière. En
communion, Fraternellement, Thierry N.
P.S : Je vous invite à vivre la Neuvaine à l’Esprit Saint pour préparer
spirituellement le rassemblement diocésain du 27 mai prochain, sans oublier
de porter dans votre prière les 62 personnes, adultes pour la plupart, qui
seront confirmées ce même jour à la cathédrale saint Front

——————————————————————————————

PSAUME : R/ Dieu s’élève parmi les ovations,
le Seigneur, aux éclats du cor.
ou : Alléluia ! (Ps 46, 6)

————————————————————————————

EVANGILE : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre » (Mt 28, 16-20)

———————————————————————————–

HOMELIE ;

dimanche, 6ème Semaine du Temps Pascal — Année A

Viens Esprit Saint

  1. Viens Esprit-Saint, en nos cœurs,
    Et envoie du haut du ciel, Un rayon de ta lumière.
  2. Viens en nous, père des pauvres,
    Viens, dispensateur des dons ; Viens lumière en nos cœurs.
  3. Consolateur souverain, Hôte très doux de nos âmes,
    Adoucissante fraîcheur.
  4. Dans le labeur, le repos ; Dans la fièvre, la fraîcheur,
    Dans les pleurs, le réconfort.
  5. Ô lumière bienheureuse,
    Viens remplir jusqu’à l’intime ; le cœur de tes fidèles.
  6. Sans ta présence divine, il n’est rien en aucun homme,
    Rien qui ne soit perverti.
  7. Lave ce qui est souillé, Baigne ce qui est aride,
    Guéris ce qui est blessé.
  8. Assouplis ce qui est raide, Réchauffe ce qui est froid,
    Rends droit ce qui est faussé.
  9. A tous ceux qui ont la foi ; et qui en Toi se confient,
    Donne les sept dons sacrés.
  10. Donne mérite et vertu, Donne le salut final,
    Dans la joie éternelle

———————————————————————————

Chers amis,
Je vous envoie l’homélie donnée pour ce 6ème dimanche de Pâques : vous la
trouverez ci-dessous et en pièce jointe (sous deux formats).
Ce soir, je rends grâce au Seigneur pour toutes les générosités vécues et
partagées dans la paroisse qu’il m’a confiée, pour ces personnes qui donnent
de leur temps pour servir la vie et la mission de notre Eglise. Je confie à votre
prière celles et ceux qui sont plus particulièrement engagés dans la
préparation du rassemblement diocésain du 27 mai, non sans vous inviter à
vivre la Neuvaine à l’Esprit Saint pour préparer cette Pentecôte diocésaine,
neuvaine que je vous ai envoyée dimanche dernier avec un message de notre
évêque, et qui est à diffuser largement !
Je vous redis ma proximité dans l’amitié fraternelle et la prière. En
communion, Thierry N

————————————————————————————-

PSAUME : (149, 1-2, 3-4, 5-6a.9b)

————————————————————————————-

EVANGILE : « L’Esprit de vérité rendra témoignage en ma faveur » (Jn 15, 26 – 16, 4a)

—————————————————————————————–

HOMELIE ;

dimanche, 5ème Semaine du Temps Pascal — Année A

Chers amis,
Je vous envoie l’homélie donnée pour ce 5ème dimanche de Pâques : vous la
trouverez ci-dessous et en pièce jointe (sous deux formats).
Je vous adresse aussi un message de notre évêque qui nous invite à préparer
dans la prière le rassemblement diocésain du 27 mai prochain à Périgueux,
cette Pentecôte diocésaine qui, je l’espère, nous permettra de vivre un temps
de communion et d’être renouvelés par le don de l’Esprit Saint dans notre
mission de baptisés. Notre évêque nous propose notamment de vivre une
neuvaine à l’Esprit Saint dont vous trouverez les modalités en pièce jointe !
Que nous puissions ou que nous ne puissions pas participer à ce
rassemblement, rien ne nous empêche de prier à cette intention, en sachant
que, dans notre paroisse, Valérie Bienfait recevra le sacrement de la
confirmation à la cathédrale avec 44 autres adultes !
Je vous redis mon amitié fraternelle et ma communion dans la prière et je me
permets de confier à votre prière l’abbé Pierre Bonnet, Vicaire général du
diocèse d’Agen, qui est décédé subitement (même s’il souffrait d’une maladie
grave)! Nous prions pour lui, pour sa famille et pour le diocèse d’Agen si
douloureusement éprouvés ! En communion, Thierry N

——————————————————————————-

PSAUME : (Ps 32 (33), 1-2, 4-5, 18-19)

————————————————————————————

EVANGILE : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn 14, 1-12) »

——————————————————————————–

HOMELIE ;

dimanche, 4ème Semaine du Temps Pascal — Année A

Prière à l’Esprit Saint

O Esprit Saint, amour du Père et du Fils
Inspirez-moi toujours
Ce que je dois penser,
Ce que je dois dire, comment je dois le dire,
Ce que dois écrire, comment je dois agir,
Ce que je dois faire pour procurer votre gloire,
Le bien des âmes et ma propre sanctification.
O Jésus toute ma confiance est en vous.

Cardinal Verdier

————————————————————————————————

Chers amis,
Je vous envoie l’homélie donnée pour ce 4ème dimanche de Pâques,
dimanche de prière pour les vocations : vous la trouverez ci-dessous et en
pièce jointe (sous deux formats).
Je rends grâce au Seigneur pour ce qu’il nous a donné de vivre ce matin, pour
ce partage de la Parole qui, au cœur de la Messe, nous a permis d’entendre la
voix du Seigneur, d’entendre ce qu’il a dit à chacune et chacun de nous et ce
qu’il nous a conduits, dans le souffle de l’Esprit Saint, à partager les uns avec
les autres. Oui, que Dieu soit béni pour sa Parole qui se fait nourriture et
lumière sur nos pas. Qu’il soit béni pour les catéchistes qui, ce matin, ont
accompagné les enfants présents avec leurs parents ! Pour ma part, je ne
cesse pas de rendre grâce au Seigneur pour cette Eglise qui, comme une
famille, prend le temps de l’écoute et du partage, pour cette Eglise que j’aime
jusque dans ses fragilités et ses pauvretés !
Je vous redis ma proximité dans l’amitié fraternelle et la prière. En
communion, Thierry N

———————————————————————————

PSAUME : (Ps 22 (23), 1-2ab, 2c-3, 4, 5, 6)

———————————————————————————–

EVANGILE : « Je suis la porte des brebis » (Jn 10, 1-10)

———————————————————————————-

HOMELIE ;

3ème dimanche de Pâques Année A

Prière de frère Roger de Taizé

Esprit Saint, qui habites chaque être humain,
tu viens déposer en nous
ces réalités d’Évangile si essentielles :
la bonté du cœur et le pardon.
Aimer et l’exprimer par notre vie,
aimer avec la bonté du cœur et pardonner :
là tu nous donnes de trouver
une des sources de la paix et de la joie.

————————————————————————————-

Il se fit reconnaître par eux à la fraction du pain.

Chers amis,
Je vous envoie l’homélie donnée pour ce 3ème dimanche de Pâques : vous la
trouverez ci-dessous et en pièce jointe (sous deux formats).
Ce soir, je rends grâce au Seigneur parce qu’une fois de plus, j’ai fait cette
expérience que la Parole de Dieu est vivante ! Le texte d’évangile de ce
dimanche, combien de fois l’ai-je lu et me suis-je essayé à le commenter ! Et
pourtant, en le méditant au cours de la semaine écoulée, voilà que le chemin
d’Emmaüs m’a ouvert de nouveaux horizons ! C’est là l’œuvre du Seigneur
qui, par le don de l’Esprit Saint, m’invite sans cesse à vivre des déplacements
intérieurs par rapport à ce dont je pensais avoir fait le tour, moi, pauvre esprit
sans intelligence ! Mais le Seigneur veille et là est l’essentiel, puisqu’en
s’approchant de moi, il m’a ouvert l’esprit et le cœur à l’intelligence des
Ecritures ! C’est aussi l’expérience que je vous souhaite de vivre et que je
demande pour chacune et chacun de vous comme une grâce !
Je confie à votre prière les couples qui se préparent au mariage, ainsi que les
couples qui ont accepté de les accompagner dans leur préparation !
Enfin, je vous mets en pièce jointe un document relatif au Rassemblement
diocésain du 27 mai prochain ! Soyons nombreux à prendre le temps de vivre
ce moment de communion intense pour trouver ensemble, dans l’Esprit saint,
un souffle nouveau afin de servir la mission de l’Eglise en Périgord.
Avec toute mon amitié et l’assurance de ma prière. En communion, Thierry N

PSAUME : R/ Tu m’apprends, Seigneur, le chemin de la vie.
ou : Alléluia ! (Ps 15, 11a)

—————————————————————————————————————-

EVANGILE : « Il se fit reconnaître par eux à la fraction du pain » (Lc 24, 13-35)

——————————————————————————————-

HOMELIE :

Dimanche de la divine Miséricorde, Année A

Prière au Saint Esprit
Respire en moi, Saint-Esprit,
afin que je pense ce qui est saint.
Agis en moi, Saint-Esprit,
afin que je fasse ce qui est saint.
Attire-moi, Saint-Esprit,
afin que j’aime ce qui est saint.
Affermis-moi, Saint-Esprit,
afin que je garde ce qui est saint.
Garde moi, Saint-Esprit,
afin que je ne perde jamais
ce qui est saint.
Saint Augustin

——————————————————————————————-

Chers amis,
Au soir de ce 2ème dimanche de Pâques, je vous envoie l’homélie donnée :
vous la trouverez ci-dessous et en pièce jointe (sous deux formats).
Juste une précision : il peut arriver en lisant l’homélie que celles et ceux qui
étaient à l’une des messes célébrées aient parfois l’impression de ne pas avoir
entendu tout à fait la même chose. Rien d’inquiétant à cela puisque je prends
des libertés avec ce que j’ai préparé, fruit de ma méditation des textes de la
liturgie, et que, dans certaines situations, j’omets volontairement certaines
phrases ou paragraphes pour ne pas allonger l’homélie qui n’est pas d’abord
un exercice littéraire mais ce temps qui doit permettre à la Parole de Dieu de
rejoindre celles et ceux qui sont rassemblés et, dans le souffle de l’Esprit
Saint, de parler au cœur de chacune et chacun, à travers et par-delà ce que le
prêtre, serviteur de la Parole, peut en dire.
En rendant grâce au Seigneur pour ce jour qui s’achève, je vous confie à son
infinie miséricorde en lui demandant qu’il vous accorde la grâce de pouvoir en
faire l’expérience chaque jour pour renaître à l’espérance et marcher
humblement en sa présence sur les chemins de l’existence présente, afin de
pouvoir de sa vie et de son amour.
Avec toute mon amitié fraternelle et ma prière. En communion, Thierry N

PSAUME : (Ps 117 (118), 2-4, 13-15b, 22-24) Voici le jour que fit le Seigneur,
qu’il soit pour nous jour de fête et de joie !

——————————————————————————————–

EVANGILE : « Huit jours plus tard, Jésus vient » (Jn 20, 19-31)

———————————————————————————-

HOMELIE ;

Solennité de la Résurrection du Seigneur — Année A

UBI ET ORBI

————————————————————————————

Le dimanche de Pâques, les chrétiens fêtent la Résurrection du Christ
comme point d’orgue de la Semaine sainte. Fête mobile sur le calendrier,
elle a lieu le dimanche qui suit la pleine lune de l’équinoxe de printemps
du 21 mars. Mais que célèbre-t-on réellement à Pâques ? Pourquoi cette
fête est-elle si importante pour les chrétiens ? Quelles sont ses origines
?

C’est quoi Pâques pour les chrétiens ?
Le dimanche de Pâques, les chrétiens célèbrent la Résurrection de Jésus.
La fête de Pâques survient juste après la Semaine sainte, qui s’achève par la
mort de Jésus et sa mise au tombeau.
« Nous vous annonçons la Bonne nouvelle : la promesse faite à nos pères,
Dieu l’a accomplie en notre faveur à nous, leurs enfants : il a ressuscité
Jésus » (Ac 13, 32-33)

Pour les chrétiens, la Résurrection de Jésus est la vérité culminante de leur
foi dans le Christ. Elle symbolise la victoire de la vie sur la mort et l’entrée,
pour tout chrétien, dans une nouvelle ère. Les catholiques la célèbrent lors
d’une messe. La recherche des œufs de Pâques en chocolat relève, elle,
d’une tradition folklorique culturelle.
Quelle est la différence entre Pâque et Pâques ?
« Pâques » vient de l’hébreu pesah, signifiant « passage », et qui a été traduit
en grec (paskha) et en latin (pascha).
La Pâque juive (au singulier) commémore le passage du peuple hébreu à
travers la mer, alors qu’il est poursuivi par l’armée de Pharaon. Selon le père
Yves Combeau, dans l’imaginaire biblique, la mer symbolise la mort. La
Passion, la mort et la résurrection de Jésus se déroulent pendant la fête juive.
Il fait alors son propre passage, de la mort vers la vie.
L’ajout d’un « s » à la fin de Pâques sert donc à différencier la Pâque juive de
celle chrétienne. Cette différence permet aussi d’évoquer les différents
moments commémorés, dans le christianisme, à ce moment de l’année :
la Cène, la Passion, la mort du Christ puis sa Résurrection.
Que signifie le mot Pâques ?
Aux origines de Pâques
Récit de la Résurrection du Christ
Trois jours après la mort de Jésus, des femmes puis quelques disciples se
rendent au tombeau pour « achever d’embaumer le corps de Jésus » (Mc 16,
1; Lc 24, 1). En effet, celui-ci avait été déposé rapidement dans un linceul le
vendredi soir, car le sabbat juif commençait et on ne pouvait plus travailler ni
s’occuper des morts (Jn 19, 31-42). Mais ils voient que quelqu’un a roulé la
lourde pierre : le tombeau est vide.
Ses amis, les Apôtres et Marie, sa mère, tous ensemble font éclater leur joie
dans Jérusalem : « Jésus le crucifié, Dieu l’a ressuscité, il est vivant. » (Mt 28,
1-10).
Ces témoins courent chercher Pierre et Jean qui constatent eux aussi que le
tombeau est vide (Jn 20, 1-10). Jean, dans son Évangile, note qu’ils trouvent
posé à terre dans le tombeau les linges qui couvraient le corps. Pour Jean,
c’est à la fois un indice et un signe. En effet, si on avait volé le corps, on aurait
pris les linges qui recouvraient le cadavre, donc ce n’est pas un vol. Ensuite,
les linges de la mort sont restés dans le tombeau, mais lui, Jésus n’est pas là.
Alors Jean comprend que ce que Jésus avait annoncé ; « il vit et il crut » (Jn
20, 8) : Jésus est vainqueur de la mort.
Le témoignage des apôtres
Saint Paul (1Co 15) raconte que la Résurrection n’est pas juste une sorte de
croyance, mais qu’elle a bel et bien eu lieu devant témoins. La foi de la
première communauté de croyants est fondée sur le témoignage d’hommes
et de femmes, connus des chrétiens et, pour la plupart, vivant encore parmi
eux.
Parmi ces « témoins de la Résurrection du Christ », Marie-Madeleine est la
première à qui Jésus est apparu, devant le tombeau vide. Apparaissant
également aux apôtres, Paul précise qu’en réalité plus de 500 personnes
auraient vu Jésus. Par exemple, deux disciples partant vers Emmaüs le
reconnaissent pendant leur repas, à la fraction du pain (Lc 24, 13-35).
Comment reconnaissent-ils que c’est bien lui ? Jésus les mène surtout à
constater que son corps ressuscité est celui qui a été martyrisé et crucifié, il
porte encore les traces de la Passion du Christ (Lc 24, 40 ; Jn 20).
Les tablettes de la foi – La résurrection
Diffuser la Bonne nouvelle
Ces journées pascales engagent chacun des apôtres, et Pierre
particulièrement, dans la construction d’une ère nouvelle. Comme témoins du
Ressuscité ils demeurent les pierres de fondation de son Église. La
Résurrection accomplit l’adoption filiale car les hommes deviennent frères du
Christ, par don de la grâce. Cette filiation adoptive procure une participation
réelle de l’homme à la vie du Christ, comme Jésus appelle ses disciples après
sa Résurrection : « Allez annoncer à mes frères » (Mt 28-10, Jean 20-17).
Le mystère pascal
Pâques est au cœur de la foi chrétienne. Elle est l’accomplissement des
promesses de l’Ancien Testament (Lc 24, 26-27) et elle confirme la divinité de
Jésus. Jésus n’est pas simplement revenu à une vie terrestre comme cela
avait été le cas de Lazare (Jn 11-44). Elle est liée au mystère de
l’Incarnation du fils de Dieu.
Il y a un double aspect dans le mystère pascal : par sa mort, Jésus libère
l’homme du péché, par sa Résurrection il lui ouvre l’accès à une nouvelle vie.
Elle consiste en la victoire sur la mort du péché (Ep 2-4, 5). Elle s’est faite par
l’œuvre de Dieu le Père et par l’œuvre de l’Esprit sur le Fils ; elle est donc
l’œuvre de la Sainte Trinité. Enfin, la Résurrection du Christ est principe et
source de la Résurrection future de l’homme. Dans l’attente de cet
accomplissement, le Christ vit dans le cœur de ses fidèles. C’est le cœur de la
Foi et de l’Espérance chrétienne

———————————————————————————

Chers amis,
Je vous prie de bien vouloir m’excuser d’avoir tardé à vous adresser les
homélies données pour la Vigile pascale et le saint Jour de Pâques :
vous les trouverez en pièce jointe (sous deux formats), ainsi d’ailleurs
que la méditation donnée pour le Vendredi saint.
J’avoue avoir eu un gros coup de fatigue hier, et aujourd’hui encore, j’ai un peu
de mal à émerger ! Mais rien de grave ! Je n’oublie pas l’engagement pris de
vous communiquer les interventions de Carême que je n’ai pas eu le temps de
remettre en forme pour l’envoi !
Enfin, ce qui me sauve quant à l’envoi, c’est que nous sommes dans l’Octave
de Pâques : chaque jour de cette semaine, c’est le Saint Jour de Pâques !
Plus fondamentalement, quelle joie de pouvoir ainsi prendre le temps de nous
laisser habiter par le Christ ressuscité, de laisser sa lumière nous éclairer pour
en être transfigurés !
Je rends grâce au Seigneur pour celles et ceux qui, de diverses manières, ont
préparé et animé les célébrations de la Semaine Sainte, ainsi que celles de la
Vigile pascale et du saint Jour de Pâques, sans oublier celles et ceux qui ont
pris le temps de nettoyer, de préparer et de fleurir nos églises pour ces
différentes célébrations ! Oui, béni soit Dieu pour ces générosités, ces
talents et ces compétences qui se sont exprimés, sans bruit, en vue du
bien de tous et pour sa plus grande gloire !
Je lui rends grâce aussi pour toutes les initiatives prises afin de promouvoir
une réelle fraternité au sein de nos petites communautés : elles attestent de la
force de la résurrection !
Je vous redis ma proximité dans l’amitié fraternelle et la prière. En
communion, Thierry N

———————————————————————————–

PSAUME :

——————————————————————————–

EVANGILE : « Il est ressuscité et il vous précède en Galilée » (Mt 28, 1-10)

——————————————————————————-

HOMELIE de la Passion

————————————————————-

HOMELIE de la Vigile pascale

———————————————————————–

HOMELIE du Saint jour de Pâques

———————————————————————————

HOMELIE  » Le jour du Seigneur »

Vendredi Saint

chers amis

—————————————————————————

PSAUME :Ô Père, en tes mains je remets mon esprit. (cf. Lc 23, 46)

—————————————————————————-

EVANGILE :Passion de notre Seigneur Jésus Christ (Jn 18, 1 – 19, 42)

—————————————————————————–

HOMELIE ;

Curé de la paroisse de Rochefort, le père Mickaël Le Nezet
commente l’évangile de la Passion du Vendredi saint (Jn 18, 1
à 19, 42). Le silence qui s’abat sur le monde après la mort de
Jésus est un silence dans lequel va naître l’espérance.


l n’aura pas fallu beaucoup de délibérations aux hommes du Sanhédrin pour
se prononcer. Depuis longtemps, la cause était entendue. Il fallait
que Jésus meure ! Alors les choses vont très vite. Jésus est trimbalé d’un
lieu à l’autre pour être accusé, moqué, condamné et tué. Et on est là à
regarder cette succession de scènes. On y assiste comme témoin, peut-être
un peu complice, sans doute un peu craintif pour ne pas dire lâche nous
aussi, comme le sera l’apôtre Pierre. Tout s’enchaîne dans un flot de paroles,
les accusations injustes, les cris ignobles de ceux qui réclament la mort de
Jésus, les mensonges proférés contre lui, le déchaînement de colère,
d’agressivité d’une meute de loups prêt à mordre jusqu’au sang.
Un silence règne
Et il faut la mort de Jésus en croix pour que tout s’arrête, pour que les
bruits, les cris, les mensonges fassent place au silence. C’est fini. La mort de
Jésus vient faire taire la méchanceté et la lâcheté des hommes. La mort de
Jésus vient mettre un terme à ce déchaînement de violence et de haine.
« Tout est accompli » (Jn 18, 30). Tout à coup un silence règne. Celui de la
consternation de cette multitude dont nous parle Isaïe, devant cet homme
défiguré qui ne ressemblait plus à un homme. Celui aussi d’une prise de
conscience de jusqu’où l’homme est capable d’aller par jalousie, par orgueil,
pour des petits calculs et des questions de pouvoir. Silence devant cette
humanité qui veut se passer de Dieu ou même se prendre pour Dieu.
Mais ce silence de mort dans lequel le Christ Jésus est plongé est pourtant
déjà le lieu même d’une victoire annoncée. C’est le silence qui précède la
sonnerie des trompettes dans le livre de l’Apocalypse. C’est le silence
précédant l’œuvre de la création de Dieu dans le livre de la Genèse. C’est le
silence d’où jaillissent des paroles de sagesse et d’encouragement, telles
celles de Jésus pour la femme adultère : « Moi non plus je ne te condamne
pas, va et ne pèche plus » (Jn 8, 11). Oui il y a des silences qui annoncent
déjà la vie. Il y a des silences chargés d’espérance. Il y a des silences qui sont
des preuves d’amour. Tel est le silence du Christ sur la croix. Il n’est pas un
silence de tristesse et de fin. Il est un silence de confiance en Dieu son Père
qui conduit ceux qui lui obéissent jusqu’à la victoire définitive, jusqu’à la vie
éternelle.
Quand il n’y a rien à dire
Le Christ en ce vendredi nous invite à ce silence, à nous tenir en silence au
côté de ceux qui souffrent, à garder le silence devant l’absurdité des
hommes, à demeurer dans le silence quand il n’y a rien à dire, à goûter le
silence qui est un lieu de paix. Le monde a tant besoin de silence pour
renaître à nouveau. Nos vies ont tant besoin de silence car c’est là avec le
Christ que se reçoit une espérance plus forte que tout, plus forte que la
mort. C’est là que s’apprend avec le Christ la patiente confiance qui nous
permet de supporter l’épreuve. C’est là que s’invente avec le Christ une
solidarité avec nos frères et sœurs en humanité. Dans le silence, nous
regardons Celui qu’ils ont transpercé pour recevoir l’Esprit de vie qu’il nous
donne déjà en ce jour et nous tenir alors aux pieds des croix des hommes

Jeudi Saint

Chers amis,

Je vous envoie l’homélie donnée pour la Messe du Jeudi saint : vous la trouverez ci-dessous et en pièce jointe (sous deux formats).

Avec Marie et Jean, tenons-nous au pied de la croix pour recevoir de Celui qui a donné sa vie par amour pour nous et pour tous les hommes, la force, le courage et la persévérance de nous aimer les uns les autres comme il nous a aimés.

Avec toute mon amitié fraternelle et ma communion dans la prière, Thierry N.

————————————————————————

PSAUME : (115 (116)

————————————————————————————-

EVANGILE : « L’Esprit du Seigneur est sur moi ; il m’a consacré par l’onction » (Lc 4, 16-21)

——————————————————————————-

HOMELIE ;

——————————————————————————–

Nominations Messe Chrismale 2023

Dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur — Année A

La foule nombreuse venue pour la fête apprit que Jésus
venait à Jérusalem ; ils prirent les
Fête chrétienne qui commémore l’entrée de Jésus à Jérusalem.
rameaux des palmiers et sortirent à sa rencontre et ils
criaient : Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du
Seigneur !

Chers amies (is)
Je vous envoie l’homélie donnée pour le dimanche des Rameaux et de la
Passion de notre Seigneur : vous la trouverez ci-dessous et en pièce jointe
(sous deux formats).
J’y ajoute le “flyer” réalisé pour communiquer au plus grand nombre les lieux
et les heures des célébrations de cette Semaine Sainte. Que celles et ceux qui
ne sont pas concernés, veuillent bien m’excuser.
Bonne Semaine sainte à chacune et chacun de vous. Que l’Esprit Saint vous
aide à suivre Jésus dans sa passion et dans sa mort pour ressusciter
avec lui!
Je vous redis ma proximité dans l’amitié fraternelle et la prière. En
communion, Thierry N

———————————————————————–

PSAUME : (Ps 21 (22), 8-9, 17-18a, 19-20, 22c-24a)

——————————————————————–

EVANGILE : Passion de notre Seigneur Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 26, 14 – 27, 66)

———————————————————————————

HOMELIE ;